LE FESTIVAL

Le plus long festival de
musique GRATUIT au CANADA !

Jonquière en Musique se déroule aux abords de la Rivière-aux-Sables, sur le stationnement du marché public des Halles. Les accès au site se situent sur la rue du Vieux-Pont ainsi que sur la rue Sainte-Jeanne d'Arc. Plus de 14 000 personnes peuvent assister au festival chaque soir.

Jonquière en Musique vous propose 2 établissements de qualité, partenaires du festival.

Envie d'un bon repas avant un bon spectacle? La Corporation Partenaires Centre-Ville de Jonquière propose une liste des restaurants se trouvant à proximité du site du festival.

Consultez-la en cliquant ici.

Avec une programmation haute en couleurs et entièrement gratuite, il y a fort à parier que le festival attirera les foules aux abords de la Rivière-aux-Sables. Voici quelques astuces et espaces de stationnement du centre-ville:

 

  • Les stationnements sont principalement situés derrière les bâtiments longeant la rue Saint-Dominique.

  • Sur l’heure du midi, le stationnement du parc de la Rivière-aux-Sables est très peu utilisé et demande que 4 minutes à pied pour atteindre plusieurs restaurants au sud de la Saint-Dominique.

  • Pour les Midis-Shows et les restaurants du nord de la Saint-Dominique, le stationnement de la gare demeure un bon choix (3,5 minutes à pied) et il est aussi peu achalandé.

  • Autre astuce: Venez en vélo ! Depuis mai 2013 une quinzaine de supports à vélo sont installés chaque été près des commerces de la rue Saint-Dominique tel qu’indiqué sur la carte.

Ayant atteint lors de l’édition 2016 le niveau 2 de la norme BNQ 9700-253 par le Conseil québécois des évènements écoresponsables, Jonquière en Musique renforce cette volonté pour les éditions à venir.

 

Jonquière en Musique a réussi en 2017 à détourner environ 70% de ses matières résiduelles vers le recyclage et la consigne. Notre organisation vise à poursuivre cet effort pour mieux réussir l'an prochain. Merci à tous ceux qui ont contribué à nos efforts!

 

HÉBERGEMENT

Restaurants

stationnements

UN ÉVÈNEMENT ÉCORESPONSABLE

Depuis sa création, en 1991, Jonquière en Musique est une corporation à but non lucratif. Au cours des années, le festival n’a cessé d’évoluer pour finalement devenir un des événements musicaux majeurs au Québec, offrant une programmation d’envergure en tant que festival à accès entièrement gratuit. Jonquière en Musique a toujours eu lieu à Ville Saguenay, sur la rue St-Dominique, en plein cœur du centre-ville de l’arrondissement Jonquière. En juillet 1990, la présentation de cinq jours de Jonquière en Blues fut couronnée de succès, ce qui donna l’idée aux commerçants de former une corporation et d’allonger cette période de festivités musicales. La première édition de Jonquière en Musique s’est donc tenue lors de l’été 1991. Cette année-là, le comité organisateur a mis sur pied une seconde période musicale: Le festival de musique internationale. De plus, grâce à la collaboration de la Brasserie Molson O’keefe, Le festival Laurentides Rock est devenu Le festival de musique Black Label.

 

L’été suivant, en 1992, le comité organisateur récidivait en présentant les trois périodes musicales mentionnées précédemment, auxquelles s’ajoutaient trois autres journées de musique rétro. En 1993, vingt-trois journées de musique ont été présentées au cours de la période estivale.Plus généralement, de 1991 à 2004, le festival a pris de l’expansion. Au début, la programmation couvrait une semaine de festivités, alors qu’en 2004, elle annonçait plutôt cinq semaines. Un éventail de thématiques musicales a été présenté lors des vingt-cinq soirées d’activités de chaque édition. Pendant toutes ces années, le festival était géré par un comité organisateur.

 

L’édition 2005 fut marquée d’un tournant majeur. Pour la première fois, un directeur général et une directrice adjointe furent nommés, et le comité organisateur s’est transformé en un conseil d’administration constitué de onze membres. La nouvelle direction a posé plusieurs actions. Le festival fut revigoré par l’élimination des semaines thématiques et par l’ajout de deux zones, une familiale et une pour les festivaliers VIP. La programmation fut aussi modifiée, afin d’offrir des spectacles musicaux de qualité. Elle offrait dix-neuf soirs d’activités, de culture et de divertissement en 2005 et en 2006.

 

En 2006, la scène Molson Dry a servi de théâtre à une multitude de grandes vedettes, avec, en première partie, des artistes de la relève et des talents régionaux. Plusieurs activités ont aussi été ajoutées lors des journées de festivités des dernières éditions, avant et pendant les spectacles, en vue de créer de l’achalandage plus tôt sur le site et ainsi, augmenter le chiffre d’affaires du festival. Par exemple, le Show Harley, les feux d’artifice, le Party construction, le Bal en blanc, les zones familiales avec activités, musique, clowns et maquilleurs, sont toutes des nouveautés qui furent couronnées de succès.

 

En 2007, la scène Molson Dry a pris de l’expansion pour devenir encore plus fonctionnelle et polyvalente. L’espace réservé aux personnes VIP a été agrandi afin de contenir une centaine de places. La grande nouveauté fut l’ajout d’arches publicitaires pour la visibilité des partenaires et pour afficher la programmation. Cette année-là, un nouveau projet s’ajoute au festival, le site payant du Carré Davis. Il s’agit de trois spectacles dans une zone fermée où l’accès est payant. À cela s’ajoute une zone de camping pour les gens désirant se tenter sur place. Ce qui se démarque lors des évènements, c’est l’ambiance de la foule. Le rassemblement de parfaits inconnus dans une masse énergique et synergique éclatante.

 

En 2008, Jonquière en Musique emménage dans un nouveau local sur la rue St-Dominique, beaucoup plus spacieux et fonctionnel. Sur le site, les sièges réservés ont été déplacés sur le parterre en face de la scène. Cet emplacement offre une bien meilleure vue pour nos partenaires. La programmation 2008 fut très divertissante et surtout très complète. En effet, le festival a rejoint toute la population en présentant des spectacles de tous genres. Hip-hop, rock, blues, heavy métal, punk rock, pop et bien d’autres furent au rendez-vous.

 

La fête du Canada fut célébrée avec animation en après-midi, spectacle de Nicolas Ciccone et feux d’artifice. Une journée country a été ajoutée au programme et a débuté à 13 heures par de la danse en ligne sur la rue St-Dominique et spectacle country en soirée avec la famille Daraîche. Les spectacles payants au Carré Davis présentant Denis Deyoung, Richard Séguin et Éric Lapointe furent assombris par la mauvaise température, pluie tonnerre et vent étaient au rendez-vous.Pour le 20e anniversaire de Jonquière en Musique, un nouveau site fut aménagé. En effet, le festival est déménagé aux abords de la Rivière-aux-Sables sur le stationnement du marché public des Halles. Plus de 14 000 personnes pourront assister à chaque soir au festival. Les réactions furent très positives et le public a vite adopté le nouveau site. Pendant 12 soirs, répartis sur 3 semaines, soit du mercredi au samedi, les festivaliers ont été en mesure de voir et d’apprécier différents spectacles. De plus, le festival donne la chance à des jeunes groupes de la relève, pour la plupart régionaux, de se faire connaître et les aide ainsi à lancer leur carrière. Malgré la mauvaise température constante qui fait maintenant partie de nos étés, Jonquière en Musique a su tirer son épingle du jeu et combler les fans de la région qui se sont déplacés pour encourager leurs artistes préférés. Avec la nouvelle scène portant le nom de Loto-Québec, nous pouvons affirmer que le festival a rempli son mandat d’offrir à la population des spectacles de qualité des plus variés et ce, tout à fait gratuitement.

 

Le mercredi 30 juin 2010 marque le début de la 21e édition de Jonquière en Musique. Pour une seconde année consécutive, le festival se tient aux abords de la Rivière-aux-Sables. Ce site, plus vaste et plus convivial, a su faire ses preuves encore une fois, en permettant à plus de 90 500 personnes de fouler le site de l’évènement. La programmation de cette édition a particulièrement attiré l’attention avec des groupes comme Planet Smashers, Les BB, Anti Flag et Annie Villeneuve. Les réactions furent très positives dès le dévoilement qui s’est fait lors de la conférence de presse le 8 juin. Une page Facebook a été créée au mois de mai. Avec plus de 1100 membres, les internautes ont embarqué dans l’aventure en donnant leurs impressions avant et pendant le festival. Dame nature a été beaucoup plus clémente avec la région au cours des 3 semaines du festival. Presque aucune goutte de pluie n’est venue assombrir le cœur des festivaliers. Grâce à la programmation extraordinaire, la belle température et le public enjoué, l’édition 2010 de Jonquière en Musique a été un succès sur toute la ligne.

 

L’édition 2011 de Jonquière en Musique a accueilli encore une fois plus de 100 000 personnes sur le site de Place Québecor. Le festival se déroulait toujours au bord du Parc de la Rivière-aux-Sables. Dans cette édition, la scène porte le nom Scène Loto-Québec. Du 29 juin au 16 juillet 2011, la programmation était complète et variée. Celle-ci a proposé de la musique et des artistes de tous les styles pour toutes les générations tels que Vulgaires Machins, Galaxie, David Jalbert, Vincent Vallières et beaucoup d’autres. Cette 22e édition fut un succès.

 

Malgré une température qui n’a pas toujours été clémente, la 23e édition du festival Jonquière en Musique a été, encore cette année, un véritable succès. Environ 80 000 spectateurs se sont déplacés sur le site du Parc de la Rivière-aux-Sables pour assister aux 12 soirs de spectacles gratuits. Le spectacle de Jean Leloup a sans contredit été le plus populaire avec près de 17 000 spectateurs réunis sur le site et ses alentours.

 

La 24e édition a eu lieu, pour une 5e année consécutive, au Parc de la Rivière-aux-Sables. Quelques nouveautés ont été ajoutées au site. Un écran au LED de 13 x 7 pieds et un chapiteau VIP plus près de la scène et mieux configuré ont bonifié les 12 soirs de spectacles toujours gratuits du festival. La programmation a très bien été accueillie par le public. Chacun y trouvait son compte. Les réactions furent positives dès le dévoilement de la programmation à la conférence de presse du 4 juin. Au lendemain du dernier spectacle, la page Facebook comptait plus de 3400 membres. Les internautes ont pris part à l'aventure en donnant leurs impressions avant et pendant le festival. Une température très favorable en général, malgré le froid qui s’est pointé le bout du nez au tout début du festival. Pop, folk, métal, country, rock'n'roll, rock, dance, électro, blues, hip-hop, punk-rock on fait partie d’une édition diversifiée et complète. Encore cette année, près de 80 000 personnes ont foulé le site du festival. Des spectacles comme Richard Desjardins, Patrick Norman, Lisa Leblanc et Loco Locass ont su attiré 10 000 personnes.

 

En 2014, Jonquière en Musique célèbre son quart de siècle! Pour l'occasion, le festival se dote d'un président d'honneur en la personne d'Yves Girard, directeur général de Nutrinor, et offre une programmation haute en couleurs pour sa 25e édition. Daniel Bélanger, Cayouche, Les Trois Accords, Vilain Pingouin, Dumas et Claude Dubois foulent les planches de la scène Loto-Québec, à Place Québécor, de même que les Cowboys Fringuants, qui attirent une foule de 16 000 personnes, un record cette année. Le 12 juillet, le mythique groupe métal originaire de Jonquière, Voivod, est de retour au bercail et un spectacle déchaîné fait suite à une cérémonie hommage. Le conseil de l'arrondissement dévoile une plaque honorifique qui sera installée aux abords de la Rivière-aux-Sables, là où tout a commencé pour les vétérans musiciens.

historique